Relèvement du niveau de risque influenza

La situation sanitaire européenne en matière d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP - H5N8) est préoccupante. Depuis le 1er août, 25 cas d'IAHP ont été détectés en Europe dans la faune sauvage et autres oiseaux captifs : Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Estonie, Finlande, Pologne.

En Belgique, à Menen, commune limitrophe de la France, un cas d'IAHP H5N8 a été confirmé le 1er septembre chez un commerçant d'oiseaux d’ornement destinés à l'élevage amateur.
Le commerçant a fréquenté plusieurs marchés ces dernières semaines. Deux autres cas chez des particuliers ont été déclarés, l'un en Belgique et l'autre au Luxembourg (en lien avec le commerçant).

En France, l’ANSES a confirmé le 9 septembre un foyer H5N8, dans le département des Ardennes, chez un particulier détenteurs de volailles (canards, poules, dindes, pigeons). Tous les animaux ont été euthanasiés le 8 septembre, de manière anticipée, pour éviter la diffusion du virus, et les zones de protection et de surveillance ont été immédiatement mises en place autour du foyer.
Ce cas ne remet pas en cause la statut de la France "pays indemne d'influenza" recouvré le 02/09/2021.

Au vu de cette situation et compte tenu de la probable persistance du virus dans la faune sauvage (migratrice et résidentielle), le Ministre de l'Agriculture a décidé, après information des professionnels des filières avicoles et de la Fédération nationale des chasseurs, de relever le niveau de risque de "négligeable" à "modéré" sur l’ensemble des départements métropolitains. L'arrêté du 09/09/2021 élevant le niveau de risque est entré en vigueur aujourd'hui, vendredi 10 septembre (arrêté et communiqué de presse ci-joints).

L’élévation du niveau de risque induit l’application de mesures de prévention fixées à la fois par l’arrêté du 16 mars 2016 (ci-joint) et par celui du 8 février 2016 relatif à la biosécurité en élevage de volailles et notamment :

dans les communes situées en zones à risque particulier (ZRP) - définies par l'arrêté ministériel du 16/03/2016 :
- la claustration des volailles et autres oiseaux captifs ou protection de ceux-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs (y compris pour les volailles et autres oiseaux captifs des particuliers et éleveurs amateurs) ;
- l’interdiction des rassemblements de volailles et autres oiseaux captifs dans les ZRP et l'interdiction pour les volailles et autres oiseaux captifs originaires de ZRP de participer à des rassemblements ;
- l’interdiction du transport et du lâcher de gibiers à plumes ;
- l’interdiction du transport et de l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d'eau.
  106 communes mayennaises sont situées en ZRP. Vous trouverez ci-jointe la liste.

L'arrêté du 16 mars 2016 prévoit la possibilité de dérogations, au cas par cas. L'instruction technique DGAL/SDSPA/2020-729 du 24/11/2020 (ci-jointe) détaille les modalités de ces dérogations.
Ce cadre réglementaire est susceptible d'évoluer rapidement avec la mise en œuvre de la feuille de route "Influenza Aviaire 2021".

En raison des conditions épidémiologiques préoccupantes présentées ci-dessus, nous appelons tous les acteurs de la filière :
- à la plus grande vigilance pour une détection la plus rapide possible des cas cliniques. Pour mémoire, les critères d'alerte sont listés dans l'instruction technique note de service DGAL/SDSPA/2015-1145 du 23/12/2015 et l'arrêté ministériel du 16 mars 2016.
- au respect et à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (dont le nettoyage et la désinfection), en élevage et dans les transports. La plus grande attention doit être portée au nettoyage/désinfection des caisses de transports d’animaux vivants et des camions (les plaquettes relatives à la biosécurité en élevage et pour le transport des volailles sont disponibles sur le site de l'ITAVI (http://influenza.itavi.asso.fr/).